Les murs de la maison sont montés

Les quatre murs de la maison sont montés.

Le sol en ciment est coulé.Le chantier à une toute autre allure et la construction commence à ressembler à une maison.

Les quatre murs de la maison sont montés. Le sol en ciment est coulé.

Le chantier à une toute autre allure et la construction commence à ressembler à une maison.

L'intérieur de la maison est vide, il n'y pas l'ombre d'un bout de toit, mais grâce au plan que l'on a en tête, on devine les pièces: ici la cuisine, là le garage, en face le (grand) salon, les deux chambres...

Les murs donne une impression de volume: en tant que personne, on commence à prendre ses marques dans l'espace. et on obtient la cinformation que l'on a choisit la bonne surface initale: ni trop grande, ni trop petite.

Bon, maintenant passons à l'inspection: y a-t-il des malfaçons ’ Le travail a-t-il été baclé ’ Des défauts qui hypothèqueraient la longévigté de la maison peuvent-ils être détectés ’

Lorsque l'on y connaît rien en construction, pas facile de détecter les anomalies, sauf si elles sont ostensibles.

Les parpaings semblent être bien posés: les jointures sont régulières, les parpaings sont alignés et droits.les murs sont plats.

Petite interrogation: certaines jointures entre les parpaings sont pleines, tandis que d'autres sont aux trois quarts remplies, laissant poindre des espaces entre les parpaings. Est-ce normal ’ Il faudra demander au constructeur. Avec des précautions oratoires afin qu'il ne se fache pas comme la fois où je lui ai demandé d'être averti en temps réel de l'avancée de la construction de la maison.

Des gaines rouges, noires et grises en plastique, sortent du sol: il s'agit de l'eau et de l'électricité. Il faut vérifier sur le plan, que cela correspond bien aux demandes que j'ai formulées lors du premier rendez-vous avec la personne qui dirige les travaux.

L'ensemble de la construction a l'air de tenir debout et je me sens quelque peu rassuré.